La spondylarthrite ankylosante

5-Dec-2016

 

 

La spondylarthrite ankylosante, est une maladie rhumatismale qui atteint surtout la colonne vertébrale et le bas du dos.

Elle commence chez les personnes jeunes, généralement chez des hommes de 15 ans à 40 ans.

 

Comme tout rhumatisme, elle se traduit par des douleurs et une perte de souplesse des articulations. Le signe le plus caractéristique de la spondylarthrite ankylosante (SA) est une douleur dans le bas de la colonne vertébrale, aux articulations sacro-iliaques (là où la colonne s’attache au bassin).

 

Cependant, la maladie peut aussi toucher d’autres articulations, comme les chevilles ou les genoux. Elle peut aussi s’accompagner d’une inflammation de l’oeil ou de symptômes digestifs.

 

Il s’agit d’une maladie chronique et évolutive, qui conduit à un enraidissement (rigidité) progressif des articulations, d’où le terme « ankylosante ». À la longue, les vertèbres peuvent même se souder, provoquant alors une rigidité prononcée de la colonne vertébrale. Cependant, grâce à un traitement précoce, il est possible de maîtriser efficacement les symptômes et de limiter l’ankylose. Aujourd’hui, les formes graves de spondylarthrite avec ankylose sont de plus en plus rares et les spécialistes tendent même à ne plus employer le terme « ankylosante ».

 

Complications

Même si les symptômes peuvent se manifester de manière périodique, la maladie tend à progresser continuellement car l’inflammation persiste et continue de détériorer les articulations et le cartilage (les disques) du dos. Avec le temps, une fusion des vertèbres peut se former chez certains patients. Cependant, l’évolution de la maladie est très lente, sur plusieurs années.

 

 

 

 

Partager sur Facebook
Please reload

Posts à l'affiche

Que fait bébé dans le ventre de sa mère ?

August 18, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents

June 21, 2019

May 24, 2019