Névralgie pudendale

12-Dec-2016

 

 

Qu’est ce que la névralgie pudendale ?

 

C’est une névralgie du nerf pudendal (anciennement le nerf « honteux »), provoquant bien souvent des douleurs parfois insupportables à différents niveaux du bassin.

Mais qu’est ce qu’une névralgie ? La névralgie est en fait une irritation d’un nerf qui va provoquer une douleur sur son « territoire ».

 

Par exemple, la sciatique est une névralgie du nerf sciatique ; dans ce cas, la douleur est dans la fesse, et peut aller dans la cuisse, le mollet, le pied, selon des zones qui correspondent au « territoire » du nerf sciatique.

La névralgie pudendale est quant à elle l’inflammation d’un nerf présent dans la région profonde du bassin, le nerf pudendal. Cette névralgie est causée par une inflammation des tissus conjonctifs qui entourent ce fameux nerf pudendal.

 

La névralgie pudendale est une affection neurologique touchant un nerf qui se trouve dans la région profonde du bassin. Pouvant à tort être confondue avec des troubles gynécologiques ou urologiques, cette névralgie provoque des douleurs parfois insupportables, dans différentes régions du bassin.

 

 

Les douleurs

 

Les personnes touchées par la névralgie pudendale ressentent des douleurs intenses, sorte de brûlures ou décharges électriques. Il est très fréquent que ces douleurs soient insupportables pour les patients atteints. Elles araissent dans la journée et sont exacerbées par la position assise. Ce qui pousse les patients à rester debout pour soulager ces douleurs.

 

Ces douleurs sont parfois localisées au niveau du clitoris ou du pénis, avec parfois une sensation de corps étranger dans le rectum.

 

 

 

 

Traiter la névralgie pudendale

En cas de crise aiguë, un traitement antalgique peut vous permettre dans un premier temps de calmer les douleurs. Plusieurs axes thérapeutiques existent pour vous en débarrasser.

 

 

  • Les infiltrations
Des infiltrations sont très souvent envisagées en première intention et peuvent vous soulager. Mais elles ne peuvent être répétées plus de deux ou trois fois sous peine d’altérer les tissus entourant le nerf.

 

 

  • La chirurgie

Si les infiltrations sont sans succès, la chirurgie peut être évoquée. Certains chirurgiens pratiquent encore la section de ligaments à l’origine de l’inflammation dans la zone du nerf pudendal.

 

Problème : cette intervention a un taux de succès relativement modeste (35 %) et provoque souvent des séquelles à court ou moyen terme. Depuis 2009, une nouvelle technique a été mise en place : la technique dite du ballonnet.

Celle-ci consiste à introduire sous anesthésie générale un ballonnet dans la zone du nerf. Le gonflement du ballonnet permet ensuite de libérer le nerf, afin qu’il retrouve son fonctionnement normal.

 

Cette nouvelle technique permet d’obtenir 90 % d’amélioration et les patients n’ont généralement pas de séquelle suite à l’opération.

 

Cette technique n’est pas généralisée et n’est donc pas proposée dans toute la France. Vous pouvez par contre contacter la Clinique Chirurgicale de Martigues, où elle a été mise en place.

 

 

  • L’ostéopathie pour mettre fin à la névralgie pudendale

Ces méthodes invasives ne sont pas dénuées de risques ; l’ostéopathie propose un traitement permettant de diminuer la compression du nerf pudendal avec des techniques douces et non invasives.

 

L’ostéopathe va s’attacher à repérer et relâcher toute les tensions pouvant perturber ce nerf pudendal, en particulier le muscle piriforme, l’obturateur interne, le ligament sacro épineux, les articulations sacro-iliaques et d’une manière générale  la dynamique du petit bassin (zone entre les ischions).

 

Généralement il faut de 1 à 3 séances pour résoudre le problème.

 

 

 

 

Partager sur Facebook
Please reload

Posts à l'affiche

Que fait bébé dans le ventre de sa mère ?

August 18, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents

June 21, 2019